Actualités

Le traitement SAF312

Bausch and Lomb a racheté l’étude expérimentale du SAF312 qui était initialement sponsorisé par le laboratoire Novartis. Cette étude basée en Angleterre, porte sur un collyre appelé SAF312, développé pour soulager les douleurs oculaires chroniques. Ce collyre antalgique ne vise pas à guérir, mais à réduire la douleur associée à la sécheresse oculaire. L’étude est menée par un groupe expérimenté dans le domaine de l’inconfort oculaire. Son objectif est de trouver un traitement pour les patients souffrant de douleurs oculaires chroniques qui n’ont actuellement aucun autre traitement disponible.

Deux concentrations du médicament seront testées pour déterminer la plus efficace et la plus sûre. Un placebo sera également utilisé pour évaluer les résultats du traitement.
Nous souhaitons que Bausch and Lomb dépose une demande d’autorisation d’accès précoce auprès de la Haute Autorité de Santé (HAS) en France pour le collyre SAF312 (Libvatrep). Ce collyre représente une avancée majeure dans le traitement de la douleur chronique cornéenne persistante. Contrairement à tous les médicaments actuellement disponibles sur le marché, le SAF312 agit de manière très sélective et puissante sur les canaux TRPV1, qui jouent un rôle clé dans le processus de douleur oculaire.

Plus d’infos

Le retour des inserts ophtalmiques

Les inserts ophtalmiques à diffusion lente étaient disponibles sur le marché français depuis plusieurs années, offrant un véritable soulagement aux patients souffrant de sécheresse sévère et leur évitant d’avoir à utiliser fréquemment des gouttes lubrifiantes. Malheureusement, ces inserts ont été retirés du marché français de manière inexplicable, ce qui a causé une grande détresse chez de nombreux patients. C’est pourquoi nous demandons leur réintroduction afin de permettre aux malades de retrouver la qualité de vie qu’ils ont perdue.

Les lentilles pansement membrane amniotique

Une équipe de chercheurs du Queensland Eye Institute a développé une lentille de contact thérapeutique qui agit comme un pansement pour guérir les lésions oculaires et accélérer la guérison des traumatismes cornéens. Cette innovation utilise des cellules stromales mésenchymateuses provenant du tissu oculaire d’un donneur. Ces cellules sont déposées sur la surface interne d’une lentille sclérale spéciale. Le professeur Damien Harkin du Queensland Eye Institute a expliqué que les cellules du donneur sont facilement accessibles à partir de tissus généralement rejetés après des greffes de cornée.